Les troubles de l’érection

J’ai souvent accompagné des hommes qui pour une raison ou pour une autre, rencontrent des problématiques liées à leur érection.

Je leur propose des solutions, telles que :

  • la thérapie comportementale ;
  • la programmation neurolinguistique ;
  • l’hypnose ;
  • l’EMDR.

Ceci, afin qu’ils puissent retrouver une sexualité épanouie et satisfaisante.

Mais avant tout, je leur conseille une consultation médicale avec leur médecin traitant, pour un bilan complet, dans le but d’écarter, ou de traiter, une éventuelle origine physique.

Définition

Les troubles de l’érection, sont une difficulté ou une incapacité d’avoir et ou maintenir une érection suffisante, pour vivre une relation sexuelle épanouie et satisfaisante. Cependant le désir reste présent et il est possible d’obtenir une éjaculation et donc atteindre l’orgasme.

On évoque des problèmes d’érection lorsque les troubles s’étendent sur une période supérieure à environ trois mois.

Causes

On distingue trois causes principales :

  • Une affection physique : il est alors conseillé de consulter son médecin généraliste voire un urologue selon l’origine exacte.
  • Des causes médicamenteuses : en effet certaines thérapeutiques contre l’hypertension, les pathologies cardiaques, ou certains antidépresseurs, peuvent avoir comme effet indésirables des troubles de l’érection. Cependant il ne faut jamais décider seul l’arrêt de ces traitements sans l’avis préalable de son médecin.
  • Des origines d’ordre psychologiques : il est alors conseillé de se faire accompagner par un sexothérapeute, qui cherchera selon l’histoire de la personne, ses croyances, ses émotions, sa personnalité, ses valeurs, les troubles psychiques qui freinent l’épanouissement sexuelle et proposera un axe de travail adapté en cabinet.

Approches émotionnelles : hypnose, EMDR, PNL, sophrologie

  • Anxiété de performance
  • Gestion du stress (deuil, déménagement…)
  • Travail sur l’estime de soi et la confiance en soi
  • Travail sur les croyances limitantes (taille du pénis : 68% des hommes aimeraient avoir un pénis plus grand selon l’étude publiée dans « the journal of Health psychology » en 2008) et les valeurs
  • L’adultère ( culpabilité liée à une relation extra conjugale)
  • Perte de désir
  • Identité sexuelle
  • Problèmes de couples
  • Pression sociale
  • Habitude de contrôle (univers pornographique différent de la réalité, masturbation)
  • Dépression
  • Routine et absence d’érotisme dans le couple
problème sexuel

Approches corporelles

Il est important d’identifier ce qui est ou était excitant et d’envisager différente du scénario.

Réinvestir le corps : 

  • Travail sur le corps (massage, masturbation)
  • Travail sur le couple (sexualité relationnelle)
  • Travail sur le désir (recréer l’excitation pour avoir une érection en travaillant sur le plateau du maintient de l’érection avant l’éjaculation

Conséquences

Les hommes souffrant de troubles de l’érection se sentent souvent en dessous de 4 sur une échelle de 1 à 10 dans leur masculinité et leur amour de soi. Les besoins fondamentaux psychologiques sont ainsi perturbés.

Tel que le besoin d’exister, d’être reconnu et de se sentir libre et en sécurité. Il peut y avoir des conséquences sur la vie de couple, la partenaire peut avoir l’impression de ne plus être désirable ou avoir des doutes sur la fidélité.

Et même lorsque le trouble de l’érection est d’origine physique il y a un impact sur l’état émotionnel de celui qui en souffre.

Comment prévenir les troubles de l’érection

  • La confiance est très importante dans le traitement de l’impuissance ;
  • Toute personne devrait prendre des mesures et envisager une communication positive, un échange des problématiques émotionnelles ;
  • Maintenir une bonne hygiène de vie et un poids de forme, faire de l’exercice etc… Plus simplement s’aimer et prendre soin de soi ;
  • Consulter un médecin et avoir un bon suivi médical ;
  • Eviter l’alcool et le tabac ;
  • Se masturber.
le tabac augmente le risque de troubes de l'érection

Le rôle des femmes

Les femmes ont un rôle important dans l’accompagnement de leur partenaire face à leur dysfonctionnement érectile. Etre à l’écoute et détacher du jugement. Etablir de stratégies et des scénarios dans la phase préliminaire. Evaluer positivement le comportement de leur partenaire dans leur démarche, leur résultat afin d’augmenter leur estime d’eux mêmes. Se donner du plaisir seule sans attendre uniquement de l’homme.

Evoquer le sujet avec lui, lors de l’activité sexuelle, lorsque l’érection est moins bonne, de manière bienveillante et bien pensante. Ne pas hésiter à se mettre en cause par exemple, en demandant si en ce moment il sent de la sécheresse vaginale. Proposer de consulter avec vous pour que vous puissiez garder une vie sexuelle épanouie.

L’impact sur le couple

Certains couples adoptent un comportement d’évitement face à ce sujet. Le sexe reste tabou. Ils évitent même de faire l’amour et anticipent inconsciemment l’échec.

Il est important d’éviter d’aborder ce sujet dans le lit conjugale ou sous l’effet de l’alcool, car se sont des moments ou la gestion des émotions est plus difficile.

Il faut établir des stratégies pour communiquer de manière positive.

Maintenir une sexualité dans le couple est essentiel même si il n’y a pas de pénétration, se servir des câlins, des caresses, des massages, des sextoys, ceci dans le but de maintenir du plaisir.

Si l’homme prend des médicaments favorisants l’érection, il est important qu’il puisse en parler librement en étant détaché de la peur du du jugement, car le fait de le faire en cachette risque de diminuer la confiance qui règne dans le couple.

Ce qui différencie un couple et des colocataires c’est les câlins, le sexe, le contact physique n’est ce pas?

La cyber pornographie

Une surconsommation de film porno augmente l’anxiété de performance (taille du pénis, durée…), l’information, la prévention, reste primordiale et permet à la personne de faire la différence entre le réel et le virtuel et ainsi se sentir plus rassuré.

Pour conclure , environ 3 millions de français sont concernés par cette problématique, des couples se perdent en route ,les conséquences peuvent être désastreuses sur l’identité sexuelle et le sujet reste malheureusement encore tabou et mis entre parenthèses, alors qu’il existe de nombreuses approches pour obtenir des résultats positifs.

La sexualité représente l’énergie vitale, il est donc important et conseillé de répondre à ses besoins en consultant un médecin, un sexologue, un cardiologue pour tout ce qui est d’origine physique en complétant par un sexothérapeute pour une approche plus comportementale et psychologique orienté solutions et harmonisé les désirs sexuelle conscient et les comportements inconscients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *