Fantasmes et normalité

Un fantasme est un scénario imaginaire, réaliste ou pas, crée par des associations d’idées, provenant de l’inconscient. Ce dernier comporte des scénarios fantasmatiques, mais également des sensations, émotions, sentiments, images et expériences liées a la sexualité. L’activité fantasmatique érotique est parfaitement normale chez l’homme et chez la femme. Elle pimente grandement l’augmentation du désir sexuel.

Il est important que la sexualité respecte la normalité de chacun et celle du couple afin d’être détaché d’émotions désagréables. Lorsqu’il s’agit de fantasmes sexuels moralement répréhensibles, correspondants à des comportements illégaux, mettant en péril la sécurité, l’intégrité d’autrui, il provoque une souffrance. En effet ce qui est considéré comme pathologique est d’ailleurs supposé être accompagné par un médecin et un thérapeute afin que la personne reste dans la bienveillance.

Roles des fantasmes

Dans notre vie sexuelle, fantasmer fait parti intégrante de l’activité humaine. En ce qui concerne les fantasmes sexuels il en résulte beaucoup de peur, de frustration, de culpabilité et de colère.

En sexothérapie on va donc voir ensemble ce que sont exactement les fantasmes, la normalité, la rêverie, pour une vie sexuelle épanouie.

Donc le rôle des fantasmes est d’apporter du piment dans la phase d’excitation.

Fantasmer comporte une liberté, il ouvre donc les portes du plaisir et peut être d’une grande richesse, à partir du moment ou l’on s’est donné l’acceptation et l’accord de fantasmer.

La normalité

La normalité se construit en fonction de l’éducation reçue et de la culture dans laquelle on baigne depuis l’enfance. La normalité sexuelle varie en fonction du contexte dans lequel la personne se situe (religieux, culturel, sociétal…). Une chose est sure la sexualité est universelle, alors que la normalité sexuelle varie. Ce sont différents aspects de la sexualité qui peuvent contribuer à parler de normalité sexuelle, les pratiques sexuelles effectuées, les fantasmes, le désir, le partenaire, la durée du rapport sexuel, la qualité, l’orgasme présent ou pas, la fréquence des rapports sexuels.

La normalité fonctionne comme un repère pour chaque personne (être ok ou pas), cependant elle freine également la réalisation complète de l’individu en plaçant des étiquettes (normalité/pathologie).

Je me souviens d’avoir accompagné un patient qui après avoir surpris sa femme et son amant en pleine action a ressenti du plaisir en les regardant (candaulisme). Cette scène a eut comme conséquence pour lui, de la culpabilité, un sentiment de honte et des troubles de l’érection. Nous avons donc travaillé sur le besoin de sécurité, de respect, de liberté en utilisant l’hypnose et surtout le ritmo (retraitement de l’information traumatique par les mouvements oculaires). Ainsi il a pu accepter son fantasme et sa normalité car c’était son objectif. En effet, la norme se modifie au cours du temps et des expériences. Elle peut faire référence à des connaissances acquises, des croyances nouvelles, des événements.

Experience en cabinet

Quand il s’agit d’excitation et d’orgasme, le cerveau est bien souvent sous estimé. Les fantasmes permettent de pimenter sa vie sexuelle, d’explorer notre sexualité depuis notre inconscient. Notre imagination nous donne accès à du plaisir, à des croyances ressources et ainsi crée des comportement positifs pour une vie sexuelle épanouie.

Pour les personnes en couple depuis longtemps, partager ses fantasmes permet de donner un coup de fouet au désir, qu’il soit partager avec son partenaire ou réservés pour son plaisir solitaire. Les fantasmes peuvent être vraiment fantastiques pour soi ou le couple. Il est important d’adopter une communication positive et bienveillante à ce sujet car les peurs inconscientes freinent la communication dans un couple (peur du jugement, du rejet). Vous pouvez vous faire accompagner n’est-ce pas ?

partager ses fantasmes

Fantasmes et rêverie

Il est important de faire la différence entre fantasme et rêverie ou la simple pensée sexuelle furtive. Le fantasme est ce qui traverse l’esprit durant l’acte intime, c’est ce qui travaille votre imaginaire sexuel et qui vous nourrit de désir durant vos moments intimes. Bien souvent difficilement avouables, le fantasme fait parti de notre équilibre sexuel, que se soit conscient ou inconscient.

Fantasmes et normalité

Si une bonne communication est primordiale dans un couple, celle qui concerne le sexe l’est tout autant. En sexothérapie, j’accompagne souvent des couples dans la découverte de leurs normalité. Celle qui respecte leurs valeurs, leurs croyances, leurs besoins.. J’utilise plusieurs outils tel que la programmation neuro linguistique, l’analyse transactionnel, le ritmo, l’hypnose pour les changements. Il est important d’identifier ses désirs avant de les verbaliser, oser dire non, oser exprimer ses peurs, inventer son propre vocabulaire amoureux et érotique. Les fantasmes libèrent des tensions sexuelles inassouvies. Le fantasme est un mécanisme sain et nécessaire et est du domaine de l’imaginaire il nous détache d’éventuelles frustrations ou encore de certaines émotions et certains désirs tandis que la normalité est ce qui est conforme et est du domaine du réel.

Conclusion

Si vos fantasmes sont simples et respectent la normalité de chacun, plusieurs couples pourraient tirer profit en dévoilant ceux ci à leur partenaire mais il est important de respecter les limites de chacun puisque souvent le même fantasme sera très banal pour l’un et très malveillant pour l’autre, en effet passer du fantasme à l’acte demande une très grande confiance, et de la bienveillance. Chaque personne a droit à son jardin secret. Si vous décidez de vous aventurer dans la réalisation de vos fantasmes si vous êtes en couple, la communication, la confiance est primordiale et si vous êtes seul adopter également une communication avec vous même et évaluer la confiance que vous avez de vous, en lien avec vos fantasmes. Il est important tout au long de sa vie de revisiter sa normalité et d’utiliser ses fantasmes afin de s’épanouir sexuellement et ainsi activer l’énergie sexuelle, c’est la clé du plaisir. Les fantasmes restent un univers magique qui active positivement la libido et ont une action sur la qualité de l’érection chez l’homme.

La norme étant alors tout simplement la capacité de fonctionner sexuellement en harmonie avec soi même, son ou sa partenaire et son milieu socio-culturel.

4 réflexions sur “Fantasmes et normalité”

  1. Avatar

    Ne profitez pas de la crédulité des personnes, l’hypnose ne résoud pas tout. Ne parlez pas de sujets dont vous même n’y connaissez rien.

  2. Avatar
    Stéphanie

    Merci pour cette article. Je suis touché et espère pouvoir mieux communiquer avec mon conjoint sur la sexualité . Une porte c’est ouverte grâce a votre article.Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *