Vasectomie, tout savoir

La vasectomie est une méthode contraceptive masculine généralement efficace et sûre. Il s’agit d’une stérilisation masculine à visée contraceptive. Considérée comme étant irréversible, elle vise à empêcher la procréation, de façon définitive. Ainsi, elle offre une protection efficace contre les grossesses non désirées pendant de longues années. Le plus souvent, cet acte chirurgical destiné à prévenir une grossesse, est sollicité par ceux qui n’ont pas ou plus de désir de parentalité, ne prévoient plus d’enfants ou qui décident de ne pas avoir des enfants. Cette intervention chirurgicale qui s’inscrit dans le cadre du contrôle de la fertilité masculine, n’affecte pas la vie sexuelle, l’érection et l’éjaculation. Mais, elle comporte des risques et provoque des effets secondaires, notamment une douleur minime ou une infection.

Qu’est-ce qu’une vasectomie ?

Dérivé du mot latin ‘’vas’’ (vase, canal, vaisseau) et du terme grec ‘’ektomê’’ (ablation, coupure, entaille), la vasectomie est l’ablation chirurgicale des deux canaux déférents. Elle consiste à opérer une coupure et à bloquer les deux canaux déférents qui conduisent les spermatozoïdes hors des testicules. Ainsi, on sectionne et ligature les canaux déférents au cours d’une vasectomie.

Vasectomie
La vasectomie est un acte chirurgical réalisé par un médecin, un urologue. Elle se déroule dans un hôpital ou dans une clinique.

Avec cette ablation, les cellules reproductrices masculines n’arrivent plus dans le liquide séminal pendant l’éjaculation. Du coup, la fécondation n’est plus possible et l’homme devient infertile.

Il s’agit alors d’une stérilisation masculine. Le sperme étant privé de spermatozoïdes, l’homme devient stérile, mais pas sexuellement impuissant. Cette ablation ne réduit pas la puissance sexuelle ou la virilité de l’homme. De ce fait, il continue à éjaculer mais le sperme qui pénètre dans le vagin ne peut pas provoquer une grossesse.

En France, elle est autorisée depuis 2001. Les spécialistes la réalisent après avoir fourni au patient les informations les plus larges possibles sur cette procédure chirurgicale et les méthodes alternatives. Il importe aussi de signer un consentement écrit.

En principe, la vasectomie est irréversible ou définitive. Mais, il existe une intervention chirurgicale inverse (la vasovasostomie) dont la réussite n’est pas toujours garantie. Il s’agit d’une opération restauratrice (rétablissement du lien entre les canaux déférents) visant à restaurer le passage des spermatozoïdes.

Comment fonctionne la vasectomie ?

Les cellules reproductrices masculines (les spermatozoïdes) sont produites dans les testicules, puis elles rejoignent un conduit qui évacue le sperme et l’urine (urètre) par le biais des canaux déférents.  

Un canal déférent ou spermiducte est un conduit cylindrique qui fait partie de l’appareil génital de l’homme. Entouré de muscles, il permet d’expulser les spermatozoïdes en passant du testicule (situé à l’intérieur des bourses appelées aussi scrotum) à la région prostatique. En effet, cette masse musculaire se contracte lors de l’éjaculation pour permettre aux spermatozoïdes de s’écouler à travers les canaux déférents et d’atteindre l’urètre. Il y a deux canaux déférents.

En cas vasectomie ou de stérilisation masculine, chacun des canaux déférents est ligaturé de part et d’autre pour empêcher les spermatozoïdes d’arriver dans l’urètre afin que l’éjaculation contienne des spermatozoïdes. Le sperme contient toujours autant de liquide séminal, mais ne contient plus de spermatozoïdes. 

Avec la vasectomie, les spermatozoïdes ne peuvent pas traverser les canaux déférents et ne peuvent pas pénétrer dans le sperme. Ils ne peuvent plus se mélanger au liquide séminal. Autrement dit, les testicules continuent de produire les spermatozoïdes et l’homme continue d’éjaculer, mais le sperme ne contient pas de spermatozoïdes. Ainsi, l’ovule ne peut pas être fécondé.

En quoi consiste la vasectomie ?

La vasectomie est une intervention chirurgicale réalisée par un chirurgien urologue. Elle est précédée d’une anesthésie locale qui permet d’engourdir le scrotum, l’enveloppe cutanée qui protège les testicules. L’acte chirurgical consiste à sectionner le canal déférent au niveau du scrotum afin d’empêcher les spermatozoïdes de se mélanger au liquide émis lors de l’éjaculation. 

Il y a deux types de vasectomie ou deux méthodes de réalisation de cette intervention chirurgicale, la méthode dite classique et la méthode sans bistouri.

La vasectomie classique 

Cette technique, également appelée la vasectomie par incision, consiste d’abord à effectuer 2 incisions de quelques centimètres (2-3 cm) de chaque côté du scrotum. Ensuite, les spécialistes coupe une section des canaux déférents et la retirent en vue de bloquer les extrémités par ligature, par cautérisation, par clampage ou à l’aide de clips chirurgicaux.

Les deux extrémités de chaque canal déférent étant fermées, elles ne peuvent plus se rejoindre. Après cela, on remet le canal déférent en place à l’intérieur de chaque scrotum. Enfin, on réalise des points de suture pour refermer cette enveloppe cutanée. Ils se dissolvent au cours du processus de guérison.

Quid de la vasectomie sans bistouri ?

Également appelée la vasectomie sans scalpel, elle consiste à effectuer une perforation ou une minuscule ouverture (micro-incision) au niveau de la peau du scrotum. À l’aide d’instruments chirurgicaux spéciaux, les canaux déférents sont retirés à travers l’ouverture qui est effectuée au milieu du scrotum, avant de les lier et de les sectionner.

Par la suite, les canaux sont bloqués. Cette occlusion des canaux est réalisée par ligature, cautérisation, etc. Avec cette technique qui s’avère moins traumatique et moins invasive, il n’y a aucun point de suture. Les incisions étant petites, elles n’ont plus besoin d’être suturées.

Contrairement à la méthode classique, la méthode sans bistouri est moins douloureuse, moins longue, avec un temps de récupération plus rapide, un taux réduit de complications et moins de saignements.

L’efficacité de la vasectomie 

Tout homme majeur peut choisir de faire une vasectomie. En France, environ 9 240 hommes y ont eu recours en 2018.

Les hommes effectivement vasectomisés ne sont pas immédiatement stériles juste après l’intervention chirurgicale. Ils doivent utiliser une contraception supplémentaire 2 à 3 mois après l’intervention chirurgicale, car de nombreux spermatozoïdes sont encore présents dans le canal déférent quelques semaines après la vasectomie.

C’est un spermogramme qui permet de révéler l’absence de spermatozoïdes dans le sperme. Il est réalisé après 20 éjaculations ou dans un délai de 2 à 3 mois après la vasectomie.  

Ainsi, la stérilité masculine n’est pas immédiate après la vasectomie. Il faut attendre environ plusieurs semaines pour que le sperme soit exempt de spermatozoïdes, pour que la vasectomie devienne efficace.

Cette efficacité de la procédure chirurgicale est confirmée lorsqu’une analyse du sperme qui révèle qu’il n’y aucun spermatozoïde dans le sperme. Après ce délai, la vasectomie constitue une méthode contraceptive extrêmement fiable, avec un taux d’efficacité estimée à 99 %, avec un indice de Pearl de 0,1 %. Les probabilités liées à la survenue d’une grossesse sont très faibles. Les risques de grossesse, extrêmement rares, peuvent être liés à : 

  • des rapports sexuels non protégés survenant quelques semaines après l’intervention chirurgicale ; 
  • une reperméabilisation spontanée du canal déférent ou lorsque les canaux déférents se raccordent après l’acte chirurgical. Compte tenu des cas de reperméabilisation des contrôles postopératoires sont nécessaires après une vasectomie ;
  • une ligature imparfaite.
sûr et efficace.
La vasectomie est très efficace pour prévenir la grossesse pour le reste de la vie. Elle constitue le type de contraception le plus sûr et le plus efficace.

Les avantages et les inconvénients

Les avantages de la vasectomie

La vasectomie, une méthode contraceptive fiable, pratique et permanente

Après avoir subi une vasectomie et effectué un spermogramme qui confirme l’absence de spermatozoïdes dans le sperme, la contraception masculine est permanente. Il n’y a désormais aucun contraceptif à acheter ou à mettre en place pour éviter la survenue d’une grossesse. La stérilité est permanente 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 jours pour le reste de la vie.

La vasectomie n’entraîne pas de changement au niveau de la vie sexuelle

Après la vasectomie, la fonction sexuelle est intacte, il n’y a aucune répercussion au niveau de l’éjaculation, de l’érection et du désir sexuel. Cette intervention chirurgicale n’interfère pas avec l’acte sexuel. Elle n’affecte pas le plaisir sexuel. Aussi, elle n’entrave pas la spontanéité durant les rapports sexuels. Ainsi, le sujet vasectomisé peut avoir toujours des relations sexuelles.

La vasectomie, une intervention rapide

La durée de l’acte chirurgicale est rapide, avec un temps d’intervention qui n’excède pas 30 minutes (voire 10 à 15 minutes avec une vasectomie sans bistouri). L’intervention qui se déroule sous anesthésie locale, est très courte avec un temps d’hospitalisation également court de deux à trois heures.

La vasectomie, une alternative à la contraception féminine

Avec la vasectomie, la femme n’a pas besoin d’avoir recours  à des méthodes contraceptives, parfois associées à des risques pour sa santé.

Cette contraception masculine permet à l’homme de s’impliquer dans le contrôle des naissances et d’éviter à la femme la prise ou la mise en place d’une méthode contraceptive. Elle permet au couple d’avoir des rapports sexuels sans avoir besoin d’utiliser des moyens contraceptifs.

Inconvénients 

La vasectomie requiert une intervention chirurgicale

Conséquemment, elle peut être associée à des risques pour la santé ou des complications postopératoires. 

La vasectomie, stérilisant l’homme, peut s’avérer irréversible

Il s’agit d’une contraception masculine par stérilisation. Même s’il est possible d’effectuer une intervention chirurgicale inverse, celle-ci est compliquée et ne fonctionne pas toujours, un retour de la fertilité peut s’avérer difficile, voire impossible. La réversibilité n’est donc pas garantie.

La stérilité masculine n’est pas immédiate

La confirmation du succès de l’intervention chirurgicale requiert un délai de plusieurs mois (2 à 3 mois). Il faut donc attendre, passer des analyses de sperme avant d’avoir la certitude d’une absence de spermatozoïdes dans le sperme. Ainsi, les spermatozoïdes ne disparaissent pas complètement juste après l’intervention chirurgicale. En conséquence, une femme peut tomber enceinte immédiatement après la vasectomie de son partenaire.

La vasectomie ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles

Même s’il ne contient pas de spermatozoïdes, le sperme peut être porteur de germes. Il faut alors avoir recours aux préservatifs pour réduire le risque de contracter une infection sexuellement transmissible (IST).

Quels sont les effets secondaires liés à la vasectomie ?

La vasectomie est une intervention chirurgicale généralement bénigne. Mais, elle peut provoquer des effets secondaires. Ces derniers sont souvent bénins et disparaissent après une ou deux semaines.

A court terme et rarement, le patient vasectomisé peut être sujet à divers maux ou désagréments. Il peut s’agir de  : 

  • douleur au niveau des testicules ou dans le scrotum, immédiatement après l’acte chirurgical. Il s’agit d’une douleur minime et passagère au niveau de la zone de l’opération chirurgicale;
  • inflammation et des ecchymoses au niveau des testicules.
  • infection au niveau du site d’intervention chirurgicale, parfois, associée à des sensations douloureuses;
  • œdème au niveau du site d’intervention.

Rarement, après une vasectomie, certains patients peuvent éprouver des complications plus ou moins graves, avec notamment : 

  • l’apparition d’un granulome résultant d’une accumulation de spermatozoïdes au niveau du point de ligature du canal déférent; 
  • un saignement avec un hématome;
  • une hémorragie sous la peau du scrotum;
  • une épididymite ou une inflammation de l’épididyme; 
  • un syndrome douloureux post-vasectomie, marqué par des sensations douloureuses, à long terme, au niveau du scrotum. Ces douleurs peuvent persister pendant quelques semaines ou mois.
vasectomie et libido
La vasectomie ne provoque aucun changement au niveau de la libido de l’homme.

La vasectomie et la libido

Cette contraception masculine est une intervention chirurgicale marquée par une déconnexion des canaux déférents. Elle n’est pas d’effets négatifs sur les testicules, la testostérone, l’hormone masculine, les nerfs. Aucun composant intervenant dans le fonctionnement sexuel ou l’érection n’est affecté. Du coup, le fonctionnement et l’érection ne sont pas affectés. La santé sexuelle est alors intacte avec une production des spermatozoïdes.

La vasectomie n’a pas d’impact sur le niveau de testostérone, la qualité de l’éjaculation, la fonction érectile, la fréquence et la durée des érections. Il n’y a pas de répercussions sur la sexualité de l’homme. Le désir sexuel n’est pas atteint et la libido est préservée.

Contre-indications

La vasectomie est une méthode de contraception. Les personnes qui souhaitent avoir recours à une méthode temporaire de contrôle des naissances ne doivent absolument pas y recourir. Par ailleurs, il faut la proscrire lorsqu’une infection locale ou des anomalies génitales prévalent. Une dysfonction sexuelle constitue également une contre-indication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *