La pilule Diane 35, une commercialisation chaotique

Créée depuis plus d’une vingtaine d’année, Diane 35 a été commercialisée en tant que traitement anti acné. Ceci dit, cette pilule entre aussi dans la catégorie des pilules contraceptives vu qu’elle empêche l’ovulation. C’est pour cet effet qu’elle a été longuement utilisée comme pilule contraceptive par les femmes ayant aussi des problèmes d’acné puisque, contrairement à d’autres pilules, non seulement elle ne provoque pas l’apparition d’acné, mais en plus elle la supprime.

Qu’est-ce que Diane 35 ?

Diane 35 est un médicament anti acnéique à effet contraceptif. C’est ce double effet qui lui a valu son énorme succès commercial depuis plus de 25 ans.

Mais, c’est aussi un traitement générique, et comme tous les traitements de 3ème et 4ème générations, il est associé à un risque thromboembolique qui lui a valu le retrait du marché français pendant une période de huit mois.

Pourquoi a-t-on retiré Diane 35 du marché ?

Officiellement, et selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, Diane 35 et ses génériques sont responsables d’une élévation du risque thromboembolique plus que les autres médicaments et de sept décès dont trois se sont révélés être liés à des antécédents familiaux et personnels de maladies thromboemboliques. Les statisticiens de la pharmacovigilance ont conclu que quatre décès contre des millions de prescriptions dans une durée de plus de 25 ans ne constituaient pas une donnée significative. La pilule fut alors remise sur le marché par le comité européen.

Pourquoi donc cet acharnement ? Quel est le véritable coupable dans ce cas ? Est-ce Diane 35 qui a permis à des millions de femmes de soigner leurs problèmes d’acné et d’avoir un moyen de contraception en même temps ? Ou est-ce le médecin qui prescrit la pilule et le pharmacien qui la vend sans prendre le temps de mettre en garde leurs patientes contre ses effets secondaires et la conduite à tenir dans ce cas ?

La pilule Diane 35 est un traitement anti acné

La pilule Diane 35 de nouveau dans les pharmacies

Dès son retour sur le marché, les femmes n’ont pas mis longtemps avant d’aller en reprendre. En effet, le rapport bénéfices/risques a été déclaré favorable par le comité européen, alors pourquoi s’en priver ?

Diane 35 et ses génériques doivent être prescris comme traitements de seconde intention de l’acné modérée à sévère et ne doivent pas être combinés à un contraceptif oral vu leurs effets contraceptifs.

Plus concrètement, et toujours selon les autorités compétentes, Diane 35 est un contraceptif oral soignant également l’acné mais qui ne doit pas être prescrit comme traitement contraceptif. Quittes à choisir entre un « vrai » contraceptif oral qui a pour effets secondaires possibilité d’aggravation ou d’apparition d’acné ou une « fausse-vraie » pilule qui offre en plus de l’effet contraceptif, un effet anti-acné, le choix des femmes est vite fait.

Ceci dit, comme tout contraceptif oral, Diane 35 a d’autres effets secondaires et contre-indications dont il faut s’informer auprès de son médecins ou en lisant attentivement la notice. Elle ne protège que contre les grossesses non prévues et non pas contre les MST.

En savoir plus sur la pilule Diane 35 et l’obtenir au meilleur prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *